SECTION DE SAINT-DENIS-EN-VAL SAINT-JEAN-LE-BLANC

 

CONTACTS :

Jean-Pierre BAUDEUF - j.baudeuf@wanadoo.fr

 

PRESENTATION :

Le jardin des écoliers est la principale activité de la section. Les bénévoles y interviennent deux fois par semaine.

Démonstrations greffage, taille, art floral, conférences, voyages.

Participation aux manifestations horticoles des deux communes.

 


 

 

 

EVENEMENTS 2017-2018

 

-----------------------------------------------------

 

 

9-10 DECEMBRE 2017

TELETHON

 

19 DECEMBRE 2017

ART FLORAL DE NOEL A ST JEAN LE BLANC

 

SAMEDI 13 JANVIER 2018

GALETTE DES ROIS A MONTISSION - ST JEAN LE BLANC

 

26 JANVIER 2018 - SALLE DE LA GAIETE A ST DENIS EN VAL

ASSEMBLEE GENERALE DE LA SECTION 

 

9 MARS 2018 - ST DENIS EN VAL A LA MONTJOIE

RECOMPENSES DES MAISONS FLEURIES

 

 


 

 

CONFERENCE DU 10 NOVEMBRE 2017

ANIMEE PAR PIERRE PARIS ET JEAN-PIERRE BAUDEUF

 

Il y a 50 ans …les Floralies d’Orléans !

 

A l’initiative de la section SHOL de St Denis en Val-Saint Jean le Blanc, plus de soixante dix personnes ont suivi pas à pas Pierre et Jean-Pierre pour une promenade au fil du temps à la découverte du Domaine de la Source, devenu Parc Floral, cadre des Floralies d’Orléans en 1967.

De nombreux propriétaires et locataires ont habité le château dont un Vicomte anglais, Lord Bolingbrocke qui a réalisé de nombreux travaux et a favorisé un rayonnement  intellectuel  « l’académie de la Source ».

Achat de la propriété du Domaine de la Source d’une surface de 450 hectares en 1959 par la Ville d’Orléans et le département. Une surface de 35ha  non edificandi  est propice à la création d’un grand jardin.

Ouverture du Parc en juillet 1964 et en 1965, décision est prise de concevoir des Floralies dont l’objectif est d’attirer les amateurs de jardins au seuil de cette nouvelle ère pavillonnaire.

Deux millions et demi de visiteurs d’avril à octobre 1967 ont emprunté les allées du Parc pour admirer les produits de l’horticulture orléanaise valorisés dans un environnement de centaines de petits jardins-modèles.

Le titre d’un quotidien local résumait ce grand événement : « Orléans, capitale mondiale de l’horticulture »

 

Pour ce cinquantenaire, il fallait bien mettre en lumière  « une époque toute en fleurs » où l’horticulture orléanaise était en pleine gloire !  

 

Une question subsiste… l’avenir du Parc qui n’a plus rien de floral ???  

 

 

 


 

 

 

« Vingt ans » au Jardin des Écoliers de SDV


Pour fêter cet anniversaire, la Société d’Horticulture (SHOL) de St Denis en Val – St Jean le Blanc organise une revue en images des activités du Jardin des Écoliers de St Denis au fil du temps.

 

 

Depuis l’inauguration du jardin par Pierre Lanson en 1997, ce sont plus de 200 enfants de CM1-CM2 de la commune qui ont pu découvrir les joies du jardinage.

Ils ont appris le bon geste de l’outil et le bon moment pour semer, soigner, récolter chaque espèce, se faisant ainsi un bagage pour la vie.

 

 

Ce sont des professionnels et parents bénévoles, qui ont donné de leur temps et de leur expérience au cours de ces quelques 1300 animations du mercredi et du samedi.

 

Au cours du vernissage de l’exposition, le maire, Jacques Martinet, a tenu à les remercier et à souligner son intérêt pour le jardin que la commune soutient depuis le début. Le projet d’agrandissement du jardin est l’occasion de renouveler son soutien.

C’était aussi le moment d’honorer spécialement l’un des fondateurs du jardin et animateur fidèle depuis lors : Yves Limousin.

 

 

Sa compétence, son art de transmettre, sa patience sont récompensés par la médaille de la ville qui lui est remise en présence de son épouse, des anciens et sympathisants du jardin des écoliers.

 

 

 

Nous pensons à la suite de ces 20 ans, à susciter des vocations de jardiniers chez les enfants des écoles et des envies de partage et d’animation chez les parents.

Le jardin des enfants continue, le jardin s’agrandit maintenant pour tous les adhérents de l’association.

 

 

 


 

 

 



Les vingt ans du jardin des écoliers de Saint Denis en Val…

C’était déjà hier !

 

Ce dix-sept septembre 2017, un ciel bien menaçant le matin, de la pluie de onze à treize heures, un ciel de traine et soleil comme bouquet final pour éclairer les visages « clownesques » des jardiniers petits et grands. L’événement avait un certain brio grâce au talent d’animateur-jardin d’Yves.

 

Le départ était rude : monter les cinq chapiteaux, les bénévoles, réduits dans leur nombre, étaient aidés par un « trio de papas » particulièrement efficaces. Vite montées, ces  silhouettes blanches abritaient les grilles, panneaux et tables. Les photos avaient soudainement ce pouvoir magique de remonter le temps, et de voir resurgir avec nostalgie  les jeunes que l’on initie aux travaux de la terre durant deux ans.  

 

Le thème de cette journée pleine de souvenirs était… le clown-jardinier. Les enfants étaient grimés de couleurs vives en harmonie dans un jardin qui avait revêtu sa plus belle toilette, en compagnie des enfants et bâtisseurs  de la première heure.  

 

 

 

Vers quinze heures, la fête commence ; le grand Didier est aux manettes de l’animation, le mot d’accueil du Président, et la reconnaissance des plantes par les enfants. Yves questionne, Yves commente et Yves amuse, et les enfants… rient !

 

La roue tourne vite, Yves est encore sollicité  pour le roulage du cordeau ; des mains adroites font tourner rapidement la ficelle comme une quenouille, belle maitrise !

 

 

Le jardinier-chef est aussi poète, au titre de notre actualité : LES VINGT ANS DU JARDIN DES ÉCOLIERS.

Deux  strophes demandent attention : la première est une allusion majeure à l’encadrement…

 

Pour transmettre aux enfants, il faut de la pédagogie

Beaucoup d’attention et de patience aussi.

Exiger le vrai geste sans en avoir l’air

Demande un certain savoir-faire.

 

La deuxième évoque l’avenir incertain de notre bonne vieille terre.

 

Les nouvelles générations de notre terre sont l’avenir

Avec humilité, apprenons-leur comment la servir.

La nature est ce livre ouvert qu’il faut respecter,

Adultes, ayons conscience de notre responsabilité.

 

L’histoire du jardin  est contée par  l’un de ses fondateurs, depuis les premiers piquetages jusqu’au jardin fini. Un travail de persévérance et de passion qui ont abouti au résultat que l’on a sous les yeux.

 

La chorale « L’instant musical » prend le relais et entonne cinq chants qui font du bien : le « jardin extraordinaire »  par sa mission de jardin-école avec ses vingt parcelles fleuries est évidemment  le chant-fétiche qui colle le mieux au site. Applaudissements chaleureux aux choristes.

 

La remise des diplômes aux deuxièmes années par Monsieur Le Maire  est l’occasion de parler aux  « petits clowns » et de leur remettre une récompense  méritée.

 

Le discours de clôture parle de l’extension du jardin « voyez ce pâturage fleuri de moutarde et phacélies, ces fleurs naissantes sont pleine d’espoir et donnent du courage à l’encadrement pour partager encore de nombreuses années le merveilleux travail de communication avec les jeunes pousses ».

 

Pour que ce jardin perdure, nous souhaitons de tout cœur un relais à notre génération, nous faisons appel aux actifs, aux retraités pour nous donner la main, pour aider ce jardin à grandir et surtout à faire savoir les bonnes recettes de la réussite « du savoir transmettre » les secrets de la terre et de ces plantes qui  nourrissent.

 

Car sans les plantes la vie n’existerait pas, elles sont les gardiennes de la vie

disait Jean-Marie PELT  (botaniste, écologiste)

 

Un grand merci à tous les acteurs de la fête :

Les enfants, « les jeunes-anciens »  les parents, « l’instant musical » Didier, les bénévoles…

 

 

Un grand merci à la Mairie de Saint Denis en Val, la Société d’Horticulture d’Orléans et du Loiret et les  donateurs qui apportent leur soutien au bon fonctionnement du jardin.

 

2018 sera une nouvelle année  d’espoir et nous fêterons les 21 ans  du jardin ; profitons ensemble des bons moments au soleil  avec les enfants-jardiniers, à l’école du potager !!!

 

Jean-Pierre

 

 

 

 

 




 

Ce dimanche  9 juillet ……. Balade marceline !


En compagnie de quelques membres de la section SHOL de Saint Denis en Val et Saint Jean le Blanc, balade dans le berceau de l’horticulture orléanaise qui débute « au pays des roses d’autrefois » : à l’ombre de l’église Saint Marceau, la roseraie Jean DUPONT.

Malgré la parade florale achevée, de nombreuses hampes jouent encore les prolongations : elles s’appellent  Melle de Vauzelles, Lonette Chenault, Thermidor et bien d’autres. Un petit détour par « Blanc pur » la première rose  orléanaise (défleurie aujourd’hui) obtenue en 1820 par Paterne Mauget qui allait ouvrir le chemin à de nombreuses générations de rosiéristes orléanais.

La Route d’Olivet garde quelques enseignes jaunies des pépiniéristes de la grande époque… parmi elles HEMERAY-AUBERT, où l’on découvre par une petite venelle secrète les plantations horticoles, beaucoup d’arbres de valeur, de collection constituant un sous-bois sombre, une vraie cathédrale végétale  qui incite à la contemplation, à la rêverie.

 


Un peu plus loin, de l’autre côté de la rue, le Parc du Moins-Roux, emplacement des pépinières RIGOLET-BRUZEAU et des grandes pépinières BARBIER, où sont conservés de nombreux « pieds-mères » des cèdres qui soulignent de grandes allées, où devaient s’activer la centaine de jardiniers, à greffer, bouturer, semer, repiquer, planter pour une production destinée en partie à… l’exportation !  

 


La balade fait des détours par des venelles et aboutit au Jardin des Plantes, jardin phare d’Orléans.

Casse-croûte sous le Gingko biloba pour se protéger de la pluie, et visite des principaux pôles d’intérêts, l’Orangerie, serre de pierres et de verre construite en 1836 et inondée par la Loire de 1856, se transforme aujourd’hui et subitement en salle de réception !!!!  Le jardin régulier et ses carreaux de plantes annuelles multicolores et le jardin composite tout en courbe planté d’arbres remarquables.

Tout à l’ouest, le jardin de roses, pour apprécier cet aménagement paysager, il faut lire « la faute de l’abbé Mouret » d’Emile ZOLA, l’aventure « tragico-romantique » d’Albine et Serge au jardin des délices.

 

 


Les jardins climatiques sont séparés par de grands murs réservoirs de chaleur entre lesquels prennent place un jardin alpin, un jardin fruitier, un jardin méditerranéen, un petit voyage végétal au Jardin des plantes exotiques.

La pluie bienfaitrice tombe toujours et notre balade se termine, nous pensons aux pépiniéristes, aux rosiéristes,  qui ont fait vibrer un quartier d’Orléans devenu un exemple de réussites horticoles … qui ont enrichi tous les jardins du monde.   

 

                                                                                                              JP Baudeuf

 

 

 

 


 

 

 

 

Ce jour-là…..Tous les jardiniers se sont donné la main !


Ce 11 juin 2017, la section SHOL de Saint Denis en Val-Saint Jean le Blanc était représentée aux Portes Ouvertes de jardins particuliers « Bienvenue dans mon jardin au naturel », organisées par France Nature Environnement.

Parmi la quarantaine de jardiniers volontaires de l’agglo, le jardin des écoliers de Saint Jean le Blanc et un adhérent « sholien » de Saint Denis en Val ont présenté aux visiteurs chacun un plat de leur passion, le végétal horticole, le végétal au naturel, la plante qui nourrit dans un écrin organisé ou son contraire.



Pour l’école-jardin de Saint Jean le Blanc, les enfants, soutenus par une équipe de bénévoles passionnés, apprennent à cultiver le fruit de la terre, apprentissage important pour toute leur vie et démarche indispensable pour manger « propre ».

Chez notre particulier, un petit potager en carrés cultivés s’inspire de l’histoire de l’Art des jardins à l’époque où ceux-ci étaient un lieu de travail intense et de prière.

Le jardin est composé d’un axe sur lequel s’accrochent les carrés de légumes feuilles, légumes racines, légumes fèves, de haricots...qui poussent dans un sol organique favorable aux milliards de micro-organismes qui « travaillent pour nous » !

Une petite clôture décorative, sur laquelle poussent de la vigne et du houblon annuel, protège le jardin.


 

Ce quadrilatère procure de la sueur à son jardinier rêveur mais aussi de la délectation à cultiver, pour le plaisir et enrichir la bonne table.

 Deux jardins représentatifs, l’un pour l’école pratique et l’autre faisant référence à la fois au dessin et l’intégration de la plante nourricière dans son espace ; deux conceptions qui ont apporté la qualité et le « savoir-jardin » apprécié des visiteurs à la recherche « du petit machin ou du petit truc, du petit bidule » que l’on trouve difficilement dans nos livres.

 

JPB 

 

 



 

 

 

A Melleray…. « Un public-jardin »  pris par la taille !


La Société d’Horticulture de Saint Denis en Val-Saint Jean le Blanc organisait ce 26 mars une démonstration  de taille fruitière et d’ornement dans le cadre des vergers de Melleray et dans le jardin de Jacki LESELLIER pour les rosiers et arbustes.

 


Entre deux rangées de fruitiers, palmettes de poires William’s et Conférence,  Jérôme BROU maitre des lieux et arboriculteur a captivé les vingt-cinq personnes, en apprenant les définitions de base, les boutons à fruits prêts à éclore , les coursonnes, les lambourdes, les dards, et surtout,  mettre en pratique la délicate opération de coupes …..au bon endroit ! Une assistance intéressée va pouvoir maintenant faire « fructifier » ces précieuses informations.

Dans un superbe jardin d’arbres, de fleurs de « vert-printemps », la taille d’ornement concerne rosiers et arbustes. Deux consignes : aérer l’intérieur des végétaux et tailler la majorité des arbustes à floraison printanière après les fleurs.


 

Belle matinée de printemps,  le soleil et le « coucou » ont porté les signes prometteurs  d’une belle saison ….au jardin ! 

 

 

 


 

 

 

17 novembre


Dans le cadre d'Histoire Patrimoine et Histoire Locale de St Denis en Val, la section SHOL locale a été sollicitée pour faire partie d'un groupe de recherches sur la flore locale. Nous avons fait appel à Jean-Paul Corolleur, référent botaniste de la SHOL Départementale.

Quatre chemins ont été choisis en fonction de leurs diversités végétales et leur situation géographique :

- le chemin des Mouïses, lieu comportant de nombreux fossés en raison d'une grande humidité

 

 

- le chemin de la Bourbière, un paysage plus agricole

 

 

- le chemin de la Bretache, du nom d'une maison datant du 16ème siècle

 

 

- le chemin de Loire

 

 

Il serait interessant que ces chemins soient utilisés par les promeneurs du dimanche après-midi, par les sportifs et enfin par les botanistes avertis !...

 

 


 

 

 

RENCONTRES ENTRE JARDINIERS D'HIER ET JARDINIERS DE DEMAIN AU JARDIN DES ECOLIERS DE SAINT DENIS EN VAL

Quinze résidents de la Maison de Retraite des Pinelles ont participé sous un beau soleil d'automne à un "après-midi au jardin des enfants" plein de petites découvertes.

Une table gourmande bien décorée par une belle palette de légumes, aubergines, carottes, courgettes, salades, tomates et haricots verts aux multiples couleurs, accueillait les visiteurs.

 

 

Les petites Manon et Marie ont expliqué aux dames comment équeuter des haricots verts de leur production, pendant que Maxime et Lenaig ont présenté de grandes photos sur les travaux du jardin, sous le soleil et parfois sous la pluie.

 

 

Quelques résidentes, bras dessus bras dessous avec les écoliers, ont découvert, admiratives, les parcelles de fleurs et de légumes, le fruit d'un travail soutenu sous l'oeil professionnel des bénévoles de la SHOL.

Une résidente a chanté "la belle jardinière" et le verre d'une convivialité communicative a fini cette sympathique séance qui a peut-être rappelé aux anciens le temps où un certain plaisir du travail et de la récolte savoureuse du potager étaient quotidiens.