SECTION DE SAINT DENIS EN VAL - SAINT JEAN LE BLANC

 

CONTACTS :

Président : Eric VINCENDEAU - 06 72 79 36 17 - cateric45@hotmail.fr

Vice-Président : Jean-Pierre BAUDEUF - 06 66  12 60 88 - j.baudeuf@wanadoo.fr

Trésorier : Jean GROLEAU - 06 81 13 35 02 - groleauj@wanadoo.fr

 

PRESENTATION :

Le jardin des écoliers est la principale activité de la section. Les bénévoles y interviennent deux fois par semaine.

Démonstrations greffage, taille, art floral, conférences, voyages.

Participation aux manifestations horticoles des deux communes.

 


 

 

 Ce 1er juillet 2018 la section SHOL SDV-SJB en Touraine ….

…La Renaissance de Valmer, la cave de Margalleau   

 et l’arboretum de la SHLC41

 

Nous sommes un petit nombre pour ce voyage des adhérents en Touraine… Dommage, mais nous avons bien profité de ces trois visites annoncées… La première est le Château de Valmer… !

Certains arbres se souviennent peut-être de la présence d’un enfant plein de vie qui a passé des bons moments de jeux et d’insouciance à l’ombre du château… Cet enfant, c’est notre ami ERIC, le Président !!

Entre nature et culture, les fastes des temps passés sont encore dans les murs des terrasses italiennes de la Renaissance : les élégantes balustrades, les fontaines florentines, la chapelle troglodytique, la statuaire, les topiaires, l'architecture de pierres blondes et parfois de briques.

La petite chapelle creusée dans le tuf impose le silence et le recueillement, son entrée est soulignée à son entrée par un superbe massif fleuri… de Crinum (Crinole de Powell), magnifique plante bulbeuse aux fleurs estivales parfumées.

 

                                    

 

Sept niveaux, répartis sur cinq hectares et plus de vingt mètres de dénivelé, offrent des balcons ouvrant sur le paysage de la vallée. Les murs nombreux évoquent les travaux gigantesques de terrassement. Entre ces pierres poussent des «ruines de Rome » et des Valérianes. Un Sophora japonica bicentenaire couvre en partie le mur de son houppier très « pendula ». Dans les douves, des contreforts en ifs taillés « consolident » ces grandes parois verticales, et donnent encore plus de force à la pierre.

Le potager nourricier, où se mêlent raisins, clématites, valérianes, santolines, rosiers, lavandes, cucurbitacées insolites, dahlias, sauges et mille autres variétés de légumes et de fleurs, est recouvert d’un paillis qui devine les tentations de « permaculture » des quatre jardiniers de Madame ALIX DE SAINT VENANT.

Un « putti » au regard interrogatif, témoin des splendeurs du château et de son jardin semble être aujourd’hui le gardien d’un monument fantôme disparu  une terrible nuit de 1948.

 

 

Le château est toujours présent, l’architecture végétale a remplacé la pierre.

 

Domaine de MARGALLEAU

Nous avons du retard, la visite de la cave du Domaine de Margalleau et sa fraicheur bienfaisante se fait trop rapidement, l’aiguille avance, avance !!!

Le  Domaine Margalleau est une histoire familiale de père en fils et oncle et ainsi au fil des années.

La superficie d’une trentaine d’hectares  est en cultures raisonnées avec bien sûr une mise en œuvre  de moyens  modernes. Nous sommes dans le chai orné de magnifiques cuves inox qui sont équipées de système pour fournir du chaud ou du froid afin de conduire le plus précisément possible la fermentation du nouveau  millésime.

Notre visite se poursuit dans les profondeurs des caves fraiches où se repose quelques plus de 300 000 bouteilles en attente de commercialisation sur France et export.

Pour clore notre visite (au pas de charge), Bruno et Jean-Michel PIAUX nous ont dressé une belle table en vue d’une petite dégustation…de Vouvray du terroir bien sûr !

Pour toucher de plus prêt les explications sur la vinification et la culture, nos deux guides apportent la passion de leur métier. Merci à eux de nous avoir si gentiment reçus.

 

Le Parc pédagogique de Chailles

 (géré par la Société d’Horticulture du Loir et Cher)

Toujours la chaleur encore plus piquante, et nous voici à Chailles au Sud de Blois.

Trois responsables nous attendaient impatiemment… L’excuse de notre retard : il ne faut pas s’arrêter dans une cave ! 

L’arboretum a été créé en 2007, une surface de 6000 m2, terrain en pente vers le Cosson et planté de fruitiers et de rosiers tout à fait adapté à la dizaine de cours de tailles destinés aux adhérents, pommes et poires en gobelets et en jeunes palmettes formées par l’équipe pédagogique.

Une belle collection de vivaces longe le ruisseau et une petite tonnelle, support d’un rosier grimpant ; plus loin, un abri en bois qui permet la pause bien méritée et rafraichissante.

 

                      

 

Le petit souvenir du Domaine de Margalleau a bien « épongé » notre retard auprès de nos guides !!

 

Bon souvenir d’une journée  "Bords de Loire"  qui a rassemblé dans la « chaleur » à la fois l’histoire des jardins, le plaisir de gouter et quelques rappels d’horticulture et du savoir partager de la part de nos confrères blésois.      

 


 

Samedi 9 juin 2018

 

Pour les enfants–jardiniers de Saint Denis en Val-Saint Jean le Blanc….

Sortie « abraysienne » et castelneuviene

 

Treize enfants, six de Saint Denis en Val et sept de Saint Jean le Blanc se sont échappés de leur jardin le temps d’une journée,  pour jouer les touristes passionnés au jardin de Saint Jean de Braye, et au Parc du château de Châteauneuf sur Loire.

Le jardin des écoliers de Saint Jean de Braye est un espace de douze parcelles situé sur l’ancien potager du château des Longues Allées au dessin 18ème en croix avec à son centre un ancien bassin circulaire planté d’un Gingko biloba, arbre symbolique pour marquer le 20ème anniversaire de la convention des droits de l’enfant.

 

 

Un rosier blanc au doux parfum « Le Prince jardinier » semble évoquer par son nom la présence de l’ancien Maitre des lieux.  

Daniel MERET, artiste fleuriste Président de la section SHOL et son équipe nous montrent les « boites à outils »,  les légumes-feuilles dont certaines sont menacées par les voraces pigeons, les tomates au goutte à goutte, les parcelles collectives plantées de courgettes.



Les concombres montent sur des superbes treillages de saules (récupération de décor d’expo)

Ce « potager-école » est en sursis, la Municipalité a décidé de transférer le jardin l’année prochaine dans un autre château celui de Miramion pour plus de commodités.

Une table à l’ombre d’un hêtre (en faines) nous invite à partager le verre de bienvenue. Merci à Daniel, Serge…

 

Nous sommes au Parc de Châteauneuf.

 Casse-croute « tiré du sac » sous un cèdre du Liban bicentenaire, un moment de délectation, dans ce superbe espace vert arboré.

Jeanine a  prévu le café et les biscuits.

Le petit potager composé de caissons plantés de légumes est situé en bas prés du canal, avec sur sa partie Sud une immense prairie jusqu’à la Loire, qui au 17ème siècle existait un superbe jardin régulier dessiné par LE NOTRE.

Visite du Musée de la Loire

Caroline, la guide, questionne les enfants sur leurs connaissances ligériennes, les enfants répondent au « tac au tac », des écrans cheminent le parcours et la reconstitution d’une gabarre avec tous ses éléments techniques apportent des commentaires précis sur les nombreuses fonctions… Les enfants sont très attentifs.

Quelques « accroches » …

     - Les restes d’un bateau en bois du moyen-âge découvert dans le sable en 2013,

     - Des pierres sculptées (claveaux d’arc d’ogive) à la carrière d’Appremont  destinées à la construction de la Cathédrale d’Orléans récupérées dans le lit de la Loire suite à un naufrage.

    - L’aquarelle originale du château de l’Isle de Saint Denis en Val etc…

La construction de la maquette d’un bateau de Loire par les enfants était l’animation principale appréciée des petites mains habiles des apprentis mariniers. Un bateau en mousse, papier et bois est devenu leur fierté.


 

Le « pot de quatre heures »

Le ciel est noir, le tonnerre et quelques gouttes nous obligent à nous abriter dans le parc, sous la terrasse d’un grand pavillon classique «style Versailles» 

Jeanine nous offre un super goûter arrosé de jus de fruit et d’un cidre rosé.

Jeanine nous offre des tas de petites gâteries, grâce aux bénéfices de la vente de plantes lors du Troc jardin.

 

Pour cette journée pas comme les autres, merci à Jeanine pour son dévouement et sa générosité, merci à Monique pour son investissement dans la visite du Musée, merci à Marie-Claire pour « l’administratif » et les accompagnateurs parents et autres bénévoles (Annie, Jeanine B, Joël, et Yvon) et enfin merci à Antoine, Roxanne, Inès, Clara, Lise, Lucile, Loane, Louna, Maxime H, Maxime M, Paul E, Ruben et Tess qui ont  « rajeuni » pour un beau jour les vaillant(e)s mamies et papis.

                                                                   Les bénévoles « des deux jardins »

 

 


 

 

A Saint Denis en Val, deux Parcs privés s’ouvrent…

pour une découverte  du patrimoine arboré !

 

La Société d’Horticulture de Saint Denis en Val-Saint Jean le Blanc organisait ce samedi 26 mai une visite botanique de deux parcs privés à SDV.

Une trentaine de personnes ont écouté avec attention  les commentaires de Jean  PAQUEREAU, spécialiste des arbres à la SHOL départementale.

Une superbe maison de maitre entourée par un potager avec essai de « permaculture », d’une superbe pelouse centrale entourée d’un boisement dense dans lequel se détachent quelques grandes silhouettes centenaires : Sequoia  sempervirens, Frênes, Chênes... En lisière, un arbuste peu commun a suscité la curiosité avec ses boutons floraux jaune verdâtre puis rouge orangé, le Fusain de Chine (Euonymus myrianthus)

La seconde propriété plus intimiste et plus horticole : une pelouse, dans l’axe de la belle maison de pierres et de briques, et un joli bassin. Une couronne d’arbres rares ceinture la surface verte…parmi ceux-ci nous pouvons citer un Sapin d’Espagne, un Buis des Baléares, un Frène orné, deux Tilleuls qui fleurissent à trois semaines d’intervalle, un « à feuilles en forme de cœur » et un Tilleul de Crimée.

Le Maitre des lieux nous a conté avec passion l’histoire du site, une choucrouterie était active après la guerre, où l’on cultivait le chou « quintal d'Alsace ».

Un moment de délectation autour d’un rafraichissement sous les hautes frondaisons  qui, grâce à notre guide érudit n’ont maintenant plus de secret pour nous.

 

 

 

 

 


 

 

14-15 AVRIL 2018

WEEK-END DES JARDINS A ST DENIS EN VAL

 

Le stand de la SHOL était installé...

 

 

Le nouveau Président de la Section, Eric VINCENDEAU, et le Vice-Président Jean-Pierre BAUDEUF, tous deux présents lors de cette manifestation horticole dyonisienne...

 

 

 


 

 

 

Un bouquet bien « fagoté »


La Société d’Horticulture de Saint Denis en Val-Saint Jean le Blanc organisait ce 29 mars, salle de la gaité, la session d’initiation à l’Art floral de Pâques.

Quinze personnes ont participé à la réalisation d’un « fagot de printemps » sous les conseils d’un fleuriste professionnel… Maitre Guillaume !


  Quel sérieux pour faire ce bouquet !

                                On s'applique avec le sourire ! 


Une présentation originale sans contenant. Un bouquet réalisé « à la force du poignet » à base de saules tortueux, agrémenté de fleurs jaunes, gerbera, roses et chrysanthèmes. Un feuillage composé d’aralias et d’aspidistra enrobent le fagot.  Cette belle composition annonce par ses couleurs gaies et sa fraicheur la plus belle des saisons.

 

                                                  Bravo Messieurs Dames !

 

 


 

 

 

Au jardin des plantes d’Orléans…une pousse de nostalgie à l’orangerie ! 
 
Début mars, un week-end ensoleillé a été propice à une déambulation dans le jardin des plantes, qui ce jour-là recevait pour la première fois le marché aux plantes. L’orangerie était le point central, entourée d’une forêt de chapiteaux parmi lesquels le stand de la SHOL départementale. 
Ce bâtiment, destiné à la collection de plantes exotiques et conçu par l’architecte François-Narcisse PAGOT en 1836, a été témoin des inondations de 1856. Le jardinier en chef dépité a fait état des dégâts irréparables causés sur les plantes, par la Loire.  
 
Aujourd’hui, une belle salle des fêtes, d’expositions ou de séminaires a éliminé la botanique… Je pense à mes collègues qui ont fait carrière dans ce riche environnement végétal… 
« La kermesse des plantes » est une réussite mais dans l’orangerie… le podo carpus (Pin des boudhistes), qui en a vu d’autres, est surpris par cette métamorphose brutale. N’oublions pas que cet arbre à l’âge très respectable a vécu dans sa jeunesse les belles heures de l’horticulture orléanaise, époque ou l’on se passionnait pour les nouvelles introductions végétales, « venues d’ailleurs ».  

 

Jean-Pierre BAUDEUF

 

Aquarelle JP Baudeuf "Entrée Nord-Est de l'Orangerie"


 

 


 

 

 

République du Centre du 26 mars 2018

 

 

 


 

 

République du centre du 16 mars 2018